L’aide-mémoire collectif et individuel

Un aide-mémoire personnel découle d’un aide-mémoire collectif constitué en grand groupe pendant une résolution de problème ou lors d’une réflexion soulevée par une observation mathématique ( illustration dans un album ou action posée par un personnage, lecture d’un tableau dans un documentaire, identification d’une réalité mathématique dans l’actualité, etc.) .  

Avant, pendant et après la réalisation de la tâche, l’enseignant prend le temps de dresser, au fur et à mesure, un aide-mémoire collectif avec les idées mathématiques des élèves.  Consigner les idées sur une grande feuille permet de donner de la valeur à celles-ci. L’organisation graphique se préoccupe davantage des modes de représentation (droite numérique, tableau, disque de fractions, etc.)  que de la qualité d’une mise en page qui serait démesurément trop soignée. Cet aide-mémoire permet également de consigner les stratégies efficaces proposées par l’enseignant ou par les élèves. 

À la fin d’une séquence d’enseignement-apprentissage, il importe de permettre aux élèves de consigner dans leur aide-mémoire personnel les idées qu’ils souhaitent conserver pour une utilisation future ou encore avec celles pour lesquelles ils éprouvent certains défis (concepts, stratégies, processus).  

Voir une capsule produite par le ministère sur l’utilisation des aide-mémoire ICI

Exemple d’un aide-mémoire collectif affiché en classe

Exemple d’un aide-mémoire personnel sur un format carte  

Exemple d’un porte-cartes réalisé par un élève (recto, verso)

Pièce jointe:  Un canevas de 9 cartes vierges à imprimer sur carton. Les porte-cartes sont vendus en groupe de 6 dans la plupart des magasins à 1$. 

Documents joints